La femme – de ménage – et l’effet papillon

La femme de ménage et l'effet papillonCombien de fois, nos systèmes informatique sont tombés en panne à cause de la femme de ménage ? Je me souviens du bâtiment administratif Air France de Roissy qui fut paralysé parce qu’une femme de ménage voyant un câble RJ45 décida de le plugger au mur par son autre extrémité ? Ce câble était utilisé par un cadre qui le branchait à son ordinateur portable. Du coup, Air France fut paralysé pendant une bonne demi-journée, parce que les « informaticiens » du centre avaient oublié d’activer le spanning tree et la détection de boucles au niveau des switchs des bâtiments.

Ce matin, d’un coup d’un seul, je n’avais plus de son au niveau de Firefox. Dès les 1ères secondes, j’ai cru à une énième mise à jour foireuse de l’éditeur. J’ai, dans un 2e temps, vérifié les câbles. Et pour moi, tout était ok à chaque extrémité du câble. J’ai même fait une mise à jour de mon système, pour me rendre compte que ma femme était parvenue, dans sa furie ménagère, à débrancher la rallonge de mon câble son. C’est la dernière hypothèse que j’ai testé alors que cela aurait dû être la 1ère. D’où vient ce biais cognitif qui nous amène à oublier à chaque fois le rôle majeur des femmes – de ménage – dans les pannes informatique ?

Infrastructure  / Effet Papillon 

Commentaires

Dans la même veine, un collègue qui vérifiait métrologiquement un matériel électrique trouvait un résultat bizarre… En bougeant le matériel, il avait tout simplement débranché le jack de l’alimentation du conditionneur. Règle N°1 du dépanneur/maintenancier : Vérifier l’alimentation et remonter le long des fils jusqu’à ce qu’on cherche à avoir.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)