IPv6 : près de 7% de trafic en plus !

Nous sommes IPv6 ready ! Et vous ? Pas encore ? Dommage !Après avoir activé l’IPv6 sur le serveur qui héberge Dsfc.net, nous avons cherché à mesurer la part de ce trafic que cette activation a pu apporter.

Mesurer le trafic IPv6 à partir des logs du serveur Apache

A partir des logs du serveur Apache, pour la journée du 9 février, nous avons comptabilisé 6% du trafic en IPv6. Pour mesurer le trafic de la journée du 9 février 2012 (36718 enregistrements), vous pouvez utiliser la commande suivante :

cat /var/log/httpd/access_log|egrep « 9\/Feb\/2012″|wc -l

Vous disposerez des données du trafic IPv6 (2323 enregistrements) à l’aide de l’instruction suivante :

cat /var/log/httpd/access_log|egrep « ^[0-9a-f]{4}.*9\/Feb\/2012″|wc -l

Activer IPv6 avec Awstats

Pour mesurer le trafic IPv6 au niveau Awstats, il faut tout d’abord installer les paquets perl-Net-IP et perl-Net-DNS par la commande :

yum install perl-Net-IP perl-Net-DNS

Editez ensuite le fichier de configuration dans /etc/awstats/awstats.dsfc.conf, par exemple et décommentez la ligne qui active l’IPv6.

LoadPlugin= »ipv6″

Awstats prend en charge les expressions régulières. Filtre sur les hôtes IPv6 dans Awstats

Google Analytics n’y voit rien !

Après avoir défini un segment personnalisé pour le trafic IPv6, le constat pour Google Analytics est sans appel : il n’y voit que dalle ! Il peut y avoir deux raisons à cela. La 1ère, c’est que Google Analytics ne voit pas les accès par les fils Atom/Rss. La 2e, c’est qu’il est sans doute parvenu à résoudre des noms de domaines. Nous avons trouvé des accès Ipv6 dans Google Analytics pour la journée du 8 février, alors que nous procédions à quelques essais.

Créer un segment IPv6 dans Google Analytics

Entrez votre expression régulière (celle utilisée ci-dessus) dans la source : [0-9a-f]{4}.  La copie d’écran présente une variante. Créer un segment IPv6 sous Google Analytics

Conséquences pour le SEO / Référencement

Dans le top 20 des blogs eBuzzing, seul  le blog de Korben dispose d’une IPv6. Les autres – Fubiz, Gizmodo, Presse-CitronLe Journal du Geek ou Frenchweb – n’en possèdent toujours pas ! Les plates-formes WordPress et Blogspot, quant à elles, ne prennent toujours pas en compte l’IPv6. Pour savoir si l’IPv6 est activé au niveau de votre site, vous devez exécuter nslookup à partir de la ligne de commande :

C:\>nslookup Serveur par défaut :   WANADOO-7416 Address:  192.168.1.1 > set querytype=AAAA > dsfc.net Serveur :   WANADOO-7416 Address:  192.168.1.1 Réponse ne faisant pas autorité : Nom :    dsfc.net Address:  2a01:e0b:1:124:ca0a:a9ff:fe03:37c5 > exit C:\>

 Activer l’IPv6 au niveau du DNS

Pour pouvoir activer l’IPv6, il faut disposer d’un hébergement qui le prend en charge. C’est le cas des serveurs dédiés proposés par Free (Dedibox), OVH ou Gandi. OVH le prend aussi en charge au niveau des hébergements mutualisés. Pour Blogspot ou WordPress, il vous faudra attendre… Si vous êtes sur une plate-forme qui prend en charge l’IPv6, vous devez créer un enregistrement de type AAAA au niveau de votre DNS ! Créer un enregistrement DNS de type AAAA pour la prise encharge d'IPv6

Dns  / Apache Blogosphère Dns Formateur Awstats FrenchWeb Gizmodo Google Analytics ipv6 Korben Le Journal du Geek nslookup Presse-citron Référencement naturel SEO Web Analytics 

Commentaires

[…] le 6 juin 2012 !!!Pour plus d’informations techniques sur l’IPv6, vous pouvez consulter cet article destiné à un public averti.Accéder à Voie Militante, Authueil et Pensée libre en IPv6Si vous n’accédez pas aux sites […]

[…] ici-même dans ces colonnes. L’impact sur le trafic n’est pas négligeable puisqu’il représente 6 et 12% en plus selon la nature de votre site, évidemment […]

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)