SSRS : Visual Studio SSDT vs Report Builder

J’ai donné une formation sur SSRS (SQL Server Reporting Services) lors des deux derniers jours. L’entreprise a fait le choix de Visual Studio SSDT (SQL Server Data Tools). J’ai tout de même tenu à présenter Report Builder.

Le choix de SSDT

Si l’entreprise a choisi SSDT, c’est avant tout pour bénéficier de la possibilité, au sein d’une solution, de pouvoir éditer plusieurs rapports. Le 2e intérêt est surtout de pouvoir bénéficier la gestion de configuration, afin de basculer sur les serveurs de test et de production, par simple choix de la configuration. Dernier intérêt : la possibilité de déployer sur SSRS les DataSources.

L’inconvénient majeur de SSDT est la lenteur au chargement et le ralentissement que provoque le logiciel sur votre environnement de travail. Il est devenu impossible de lancer Visual Studio sur un serveur de prod, sans prendre le risque de le pénaliser. SSDT est un outil fait pour les machines des développeurs. A la marge, signalons tout de même une interface fouillie, où vous ne bénéficiez pas de la même convivialité que Report Builder. Enfin, il vous sera impossible, sous SSDT, d’ouvrir vos rapports directement à partir du serveur SSRS.

Le choix de Report Builder

La grande force de Report Builder est son intégration, sa convivialité. Par un clic droit, il vous permettra très simplement de modifier un rapport ou un DataSet. Il n’a toutefois pas la capacité d’éditer, de modifier et de déployer un DataSource sur SSRS.

SSRS > Modifier dans le Générateur de rapports

Même s’il ne permet pas une gestion multi-configuration native, il mémorise la liste des serveurs sur lesquels vous vous êtes abonné, permettant de basculer assez rapidement d’une serveur à un autre. Vous pouvez d’ailleurs éditer le fichier C:\Users\Administrateur\AppData\Local\Microsoft\Report Builder\15.0.0.0\user.config pour y déclarer la liste des serveurs utilisés. Il est capable d’ouvrir les rapports directement à partir de SSRS, chose que ne permet pas SSDT. Il a aussi l’avantage d’une certaine légèreté face à l’obésiciel qu’est devenu Visual Studio.

Report Builder > Sites et serveurs récents

Et puis, Report Builder a pour lui la convivialité de son interface. Malgré ses limites, je préfère de très loin l’utilisation de Report Builder à celle de Visual Studio SSDT.

Report Builder > Format

Base de données  / Formateur SSRS