Instant Client et connection Odbc pour Oracle Database 18c

Dans l’ancien monde (celui de la 12c), les choses étaient simples. Vous téléchargiez le client Oracle et tout s’installait sur votre système Windows à la clicouille par une séquence du genre : suivant, suivant, suivant. C’est encore possible. L’avantage de Instant Client est toutefois le poids du téléchargement.

Je viens de finir de donner une formation sur le PL/SQL de 4 jours à Amiens à Saïd et Lotfi, deux excellents développeurs Delphi. A la toute fin de la formation, je leur ai parlé de ce magnifique ETL qu’était… Microsoft Access, avec une démonstration à la clé,  en réalisant un transfert de contenu de table se faisant en quelques minutes entre MySQL et Oracle.

L’installation du Instant Client 18c

Plus d’installeur et une procédure plus compliquée ! Oracle Instant Client 18c est en briques :

Après avoir téléchargé le 1er package comprenant les composants principaux, dézippez le dans le dossier c:\instantclient, par exemple. Faites-en de même avec l’archive ODBC. Copiez les fichiers des deux packages dans un seul et même répertoire. Puis exécutez en tant qu’administrateur le programme odbc_install.exe. Pour vérifier que le driver ODBC s’est bien installé, lancez :

Administrateur de source de données ODBC

Créer la connexion ODBC à l’instance Oracle Database 18c

Et c’est là où les choses vont finir par se compliquer. A partir de l’Administrateur de source de données ODBC (voir ci-dessus), allez dans l’onglet Source de données système et cliquez sur Ajouter.

Sélectionnez, dans la liste Oracle in instantclient_18_x.

Créer une nouvelle source de données

Et c’est là qu’intervient la grosse surprise : Instanclient est incapable d’accéder au moindre fichier tnsnames.ora. Il y a donc lieu de spécifier directement l’accès à l’instance Oracle dans la zone TNS Service Name sous la forme  //ip_ou_fqdn:port/instance_oracle

Oracle ODBC Driver Configuration

Puis, faites votre test de connexion !

Oracle ODBC Driver Connect Testing Connection - Connection Successful

 

Base de données  / ODBC Oracle Database 

Commentaires

Ouf, il y a encore des dev. Delphi dans cet univers…
Tout n’est pas perdu :)

Dans la page d’acceuil la phrase de description de l’article comporte une petite coquille:

« Cela devient compliquer, avec Oracle, de réaliser une simple connexion ODBC ! »
^^=> é

@Moa

Corrigé. Merci.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)