Richard Stallman recontre Ségolène Royal

Après le refus de Dominique de Villepin de recevoir Richard Stallman à l’occasion du vote du projet de loi DADVSI, Ségolène Royal, l’une des candidats à la candidature au sein du Ps, l’a très récemment rencontré. Ce fut l’occasion de rappeler que les standards ouverts et le les logiciels libres “contribuent à l’indépendance, à la qualité et à l’efficacité des administrations centrales et des collectivités locales.” La candidate socialiste a estimé que l’utilisation des formats ouverts concourrait à l’efficacité des administrations et collectivités. Toujours selon elle, il revient aux pouvoirs publics d’accompagner l’essor du logiciel libre et des biens communs informationnels qui contribuent à pousser l’innovation.

Ségolène Royal a rappelé son opposition à toute notion liée à la brevetabilité logicielle, combat d’un autre parlementaire socialiste au Parlement européen, à savoir Michel Rocard. Sur la question des Drm, les deux personnalités ont indiqué que le projet de loi français sur la transposition de la gestion des droits sur les oeuvres numériques allait dans le mauvais sens.

Informatique  /

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)