Capital, la revue du capitalisme symbolique

Eh oui, en lisant Capital, vous allez être riche ou, en tout cas, en vous montrant les riches, leurs entreprises, leurs comportements, en vous innondant de leurs idées, la revue vous permettra de comprendre sans doute comment le devenir. Et tout ça, pour 2.70 euros. Vraiment pas cher. Le site n’est pas en reste ! C’est une mine… « C’est un cap !… Que dis-je, c’est un cap ?… C’est une péninsule ! »

Le contenu

Dès le sommaire, Capital attaque grave : Airbus, Google, Renault et Carols Ghosn. Page suivante : Laurence Parisot, présidente du Medef, s’exprime sur le CPE. Bon, elle n’était pas d’accord avec de Villepin… sur la méthode. Mais elle se satisfait de voir un tabou sauté autour de l’un des ses thèmes préférés : la flexibilité choisie… pour les autres. Sur le patriotisme économique, c’est un oui mais qui, très vite, se transforme en un non sans appel. Une belle leçon de franchise. Les entreprises de son mouvement face à la concurrence asiatique sur le textile apprécieront. L’article sur le CNE nous donne le point de vue des entreprises sur cette question. Un des rares articles de fond dans lequel on peut lire les propos de leaders de gauche et de syndicalistes : 4 phrases en tout et pour tout auxquelles on peut ajouter celles de Strauss-Kahn et de Didier Cauchois de la CFDT. C’est du journalisme.

Après ce quart d’heure philosophique, vous pourrez retrouver la ligne éditoriale de la revue. Anne Lauvergeon, d’Areva… La famille Descours, qui préside aux Destinées de Vivarte… Serge Tchuruk d’Alactel en train de serrer les mains de Patricia Russo, CEO de Lucent… Valérie Decamp, qui explique la success story de son journal gratuit, Metro… Gérard Mestrallet, patron de Suez, qui nous raconte son jardin secret, le dada et son adhésion au Parti socialiste en 1980 au moment où le vent changeait de direction… François Pinault qui vit un calvaire – on compatit- avec les parfums Yves Saint Laurent … Allison McCain qui arrose le monde entier de ses frites pourries… Carlos Ghosn à l’aune d’un choix déchirant : F1 or not F1… Google et ses trois fondateurs : Larry Page, Sergey Brin et Eric Schmidt…Rendez-vous compte : un salarié sur 5 est devenu millionnaire grâce aux stock-options ! Google Power . Le George V et le Club Med ferment la marche de cette litanie d’insignifiances. Un dernier mot sur la famille Auchaun. Le Front Populaire à l’envers et les fameuses 200 familles.

Le traitement de l’économie est des plus risibles. Capital nous explique l’économie en images, des fois qu’on comprendrait pas. Et puis, les chiffres, c’est déprimant : salaires des Pdg des grosses entreprises, hausse du Cac 40. Mais aussi, record de l’endettement et hausse des prélèvements obligatoires… Pour comprendre l’économie, rien de tel que de petits graphiques.

Les pages économies se réduisent à trois pages , très chargées en images, qui nous expliquent la solution appliquée par Angela Merkel en Allemagne. Travailler plus, jusqu’à 67 ans… Réformer l’Etat… Création d’emplois dus à la coupe du monde. Je caricature comme toujours compte tenu de ma mauvaise foi légendaire. Je regrette sincèrement qu’il n’est pas parlé du village de la prostitution qui accompagnera la coupe du monde. Eh oui, cela crée aussi de l’emploi.

Le traitement du dossier sur les diplômes qui vous permettront aux jeunes d’éviter de goûter aux « joies » du chômage est édifiant. D’abord, les « petites » écoles. L’ordre retenu est celui du coût décroissant des frais d’inscription, auterement dit de la plus chère à la moins chère. Idem pour les formations logistiques. Et on finit par les universités et les Bts. Normal, c’est beaucoup moins cher !!! La caricature poussée à ce point, c’est à mourrir de rire.

Si la seule justification à acheter la revue est de faire des économies d’impôts, la tonalité est très vite donnée et ne s’adresse manifestement pas à Monsieur Tout le Monde et aux smicards (17% en France). Comment échapper ou alléger votre ISF ? Comment obtenir des cadeaux fiscaux grâce aux placements financiers ? Une remise d’impôt de 20 euros pour les internautes ? comment exploiter le bouclier fiscal dont je rappelle qu’il s’agit d’une limitation du montant de l’impôt à 60% du revenu ?

Côté vie privée, on exhibe la passion de Jean-François Biot, un agent d’assurance qui, pour passion, fait tourner inutilement son BMW M3 de 343 chevaux inutilement sur un circuit privé. Merci pour le CO2. On est en plein capitalisme symbolique !

La publicité

De la bagnole en veux-tu en voilà : la Volvo V50 sport, la coupé 407 de Peugeot, l’Alfa 159 Berline et SportWagon, le Toyota 4×4 RAV 4, la Golf GT 170, BMW, les 4×4 Fiat, les C2 & C3 au moteur hybride en caution écologique, Nissan. Vuarnet qui fait appel aux services de Marc Thiercelin. La finance est dignement représentée par Cortal, FactoFrance, Teda pour vos investissements en Chine, Cnp, Infogreffe, American Express, Ubi France, Médéric. Les parfums ne sont pas en reste avec Cerruti, Givenchy, Guerlain. La mal bouffe montre le bout de son nez avec McDo. Les podis lours de l’informatique sont là avec les Dupont et Dupond, Microsoft et IBM. Dans un registre différent, Toshiba, Persol jouent les seconds rôles. Vous pourrez recruter des handicapés grâce à l’Agefiph. Côté voyage : Air France, la Lufthansa, vos vacances au Portugal, la Sncf. Il faut savoir vendre du rêve. Le sport permet de digérer la bouffe de McCain et McDo avec Arkema et Geox. La téléphonie est dignement représentée avec France Télécom, Nokia, Sfr. A citer enfin Basf, Edf, Ubaldi, Yves Cougnaud . Deux bizarreries : la région Rhônes-Alpes dont on peut se demander ce qu’elle fout dans cette galère à dépenser l’argent du contribuable et surtout, une pub sur la 1664 dans une pièce au standing exceptionnel d’une suavité et d’une sensualité rare. Je ne savais pas que la 1664 pouvait être à ce point érotique. Que du bonheur !

Marcel Proust n’a jamais été aussi présent dans mon esprit. Capital serait-il le prolongement de ses romans… A la recherche du temps perdu ? Faut-il que j’en ai du temps à perdre !

Source : Capital n°176 de mai 2006

Informatique  /

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)