Le pillage du logiciel libre

A l’occasion de mes rencontres, j’ai appris de la part d’un développeur d’une assez grosse entreprise qu’il récupère le code source GPL, le modifie et l’intègre à leurs projets commerciaux. La plupart du temps, ils n’ont même pas besoin de le transformer puisqu’une fois compilé, il est légalement interdit de le désassembler. Pour eux, il est hors de question, compte tenu de la nature des informations contenues dans le code source, de le livrer en mode GPL.

On s’en doutait un peu. Mais ça va mieux en le disant.

Informatique  /

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)