Migrer vers Windows 7 : pourquoi faire ?

Après le flop Windows Vista, Microsoft avait à cœur de redorer son blason avec Windows 7. Pour autant, les entreprises commencent à peine à migrer leur parc Windows XP vers Windows 7. Toutes ne le feront pas. Prudent, l’éditeur américain garantit les mises à jour de Windows XP jusqu’à juin 2014.

Premier obstacle : la crise et le parc

La crise économique qui a violemment secoué le monde en 2008 et en 2009 a contribué à freiner la demande de biens d’investissements et la dépense informatique en particulier. Or, pour exécuter Windows 7, Microsoft préconise, sur son site officiel, la configuration requise suivante :

De nombreuses entreprises disposent encore d’un parc vétuste constitué pour l’essentiel de Pentium 3, de Pentium 4 , de matériels dépourvus de drivers sous Windows 7. Pour pouvoir exécuter Windows 7, les entreprises devront donc, en grande partie, renouveler leur parc ! En ont-elles aujourd’hui les moyens ? En ressentent-elles la nécessité compte tenu du peu d’évolution des applications métiers ? La migration vers Windows 7 exige de former les équipes et les utilisateurs. En période de crise, les budgets formation sont extrêmement sollicités et les marges de manœuvre sont extrêmement faibles

Développement des serveurs d’application

Avec Citrix et Terminal Server, les entreprises avaient déjà, en grande partie, transféré leurs applications des stations de travail vers les serveurs d’application. Accès Internet, client de messagerie, applications bureautique et applications métiers s’exécutent désormais en dehors de la station de travail soit en travers de serveurs locaux, soit au travers de serveurs hébergés ou loués aux éditeurs de logiciels. Plus sûr et plus simple à déployer ! Dans les grandes entreprises, le client léger se substitue de plus en plus à la station de travail.

Le Jack PC

Le Jack PC

Le recours massif à la virtualisation

La plupart des applications métiers continuent d’être conçues et maintenues pour des plates-formes XP/2003 Server 32 bits. La plupart d’entre elles s’exécutent sur les solutions de virtualisation de l’éditeur Vmware. Combien d’applications sont optimisées aujourd’hui pour les nouveaux systèmes de Microsoft et, tout particulièrement, pour le mode 64 bits ? Faire le choix de migrer vers Windows 7, c’est aussi pour les entreprises prendre le risque de se heurter à des problèmes potentiels de compatibilité.

L’émergence du cloud

Pour des applications de montage vidéo, de DAO, de PAO ou de retouches d’images, la station de travail équipée de Windows 7 garde évidemment tout son sens. Mais aujourd’hui, la plupart des applications que nous utilisons le sont en mode Web. Le développement de l’informatique mobile amène les éditeurs à se tourner vers des langages Web et les RIA. Windows 7 aura-t-il le même avenir que celui de Windows XP qui naquit le 25 octobre 2001 ?

Perspective  / Client léger Vmware Vsphere Windows Windows 7 

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)