Google ou le bal de l’hypocrite

Google ou le bal de l'hypocriteLe groupe de lobbying, NetChoice, auquel se sont affiliées des entreprises comme Google ou Amazon, a entrepris une action pour concurrence déloyale contre Microsoft. Les concurrents de la firme de Redmond s’inquiètent de l’hégémonie de Microsoft 365. Le souci de Google est de voir les entreprises se détourner tendanciellement de sa suite Workspace.

Pour autant, en matière de monopole, Google n’est pas en reste. En retirant Safari dédié au monde Apple, la part de marché de Google Chrome dépasse les 80%. C’est plus de 90% sur Android. Là, il faudrait aussi parler de concurrence déloyale. Porté par Chrome, le moteur de recherche de la firme de Mountain View dépasse les 90% d’utilisateurs.

L’enjeu est de taille. En France, 44% des internautes utilisaient en 2020 un bloqueur publicitaire. Autrement dit, les revenus publicitaires de Google sont en train de s’effondrer. Le cours de l’action de la maison mère est revenu à son niveau de mai 2021, pendant que l’action Microsoft atteint des sommets. Certes, il n’y a pas encore péril en la demeure.

En regardant les parts de marché des systèmes présents sur les smartphones, j’ai été surpris de la remontada de Microsoft sur ce segment. Les systèmes Windows équiperaient 28.41% des téléphones mobiles, comparés au 44.6% pour l’OS made in Google.

Perspective /