Comment avons-nous pu en arriver là ?

Comment avons-nous pu en arriver là ?

Je suis toujours étonné d’entendre des jeunes adultes titulaires d’un bac+3 de moins de 30 ans confondre navigateur et moteur de recherche. Je pensais que c’était l’apanage de vieux souffrant d’illectronisme. Je suis encore plus étonné de l’acceptation, par ces jeunes, du pillage de leurs données personnelles, m’expliquant à chaque fois qu’ils n’ont rien à cacher. Cela promet pour la suite quand ils seront aux commandes d’entreprises soumises à la concurrence internationale. Certains revendiquent même haut et fort leur statut de citoyens du monde.

La massification du smartphone dans la populace, l’utilisation de plus en plus répandue du MacBook comme un signe de distinction sociale parmi les cadres supérieurs auront causé l’effondrement des compétences des utilisateurs et parfois des informaticiens dans le domaine informatique. L’informatique serait devenu avant tout l’affaire des GAFAM et des spécialistes. L’information traitée par les ordinateurs n’aurait donc plus cette dimension stratégique et nous confions désormais de bon cœur nos données à des entreprises de droit étranger qui savent en faire bon usage. Thanksgiving n’est plus très loin !

J’avais même pensé, à tort manifestement, qu’Internet serait un outil d’émancipation, qu’il permettrait de développer une réelle contre-culture non marchande, éloignée du consumérisme. C’est en fait tout le contraire qui s’est produit. Aujourd’hui, les internautes – c’est-à-dire l’ensemble de la population – sont devenus les jouets de la désinformation des pouvoirs publics, des médias et des fact-checkers – ce qui revient au même – ou des complotistes délirants.

Notre mémoire de poisson rouge nous amène à considérer aujourd’hui que le SQL utilisé dans toutes les applications à des fins de manipulation des données des systèmes d’information ne sert strictement à rien. Les développeurs sont fiers de nous expliquer qu’ils utilisent des containers pour monter des Web Services. Et quand ils montent des applications, leurs données sont stockées de manière très volatiles dans ces mêmes containers. En plus d’être incompétents, ils sont même dangereux pour les entreprises où ils travaillent. Nous l’avons sans doute tous été, sans le savoir.

Dans mon agrégateur de flux RSS (encore un truc très utile et abandonné), plus aucune nouveauté digne de ce nom depuis des mois : je tourne en boucle ! Où est passée l’innovation dans l’informatique ? Sauf à écrire des scripts Python à la pelle dénués du moindre installeur, sans interface graphique et donc parfaitement inutilisables. Continuez à vous faire plaisir, même si vous n’êtes utiles à personne.

Perspective  / Innovation