Abatage massif de dindes dans les services informatique

Le rêve de Bill Gates, avec Visual Basic, était de faire de chaque utilisateur un informaticien. Le rêve s’est vite transformé en cauchemar pour des dizaines de milliers d’informaticiens.

L’ancien temps : de l’annuaire à Microsoft Office 365

Abatage massif de dindes dans les services informatiqueLorsque j’ai commencé à travailler au CESI à la fin des années 1990, il y avait de nombreux informaticiens qui s’occupaient des serveurs de fichiers, de la messagerie et des infrastructures. Avec l’augmentation des débits, tous les serveurs de messagerie Microsoft Exchange ont été regroupés en 1 seul serveur à Paris. Sous l’impulsion décisive du « responsable » informatique, le CESI a choisi Microsoft Office 365. Il a sauvé sa peau. Son collègue s’est alors retrouvé à faire des tâches subalternes, sans rapport avec l’informatique. Au total, ce sont plus d’une vingtaine de postes d’informaticiens qui ont disparu en une vingtaine d’années, sans compter les stagiaires qui s’occupaient également du help desk.

Les temps modernes

J’ai appris récemment que, dans les grosses PME qui avaient opté pour Microsoft Office 365, ce sont désormais les secrétaires de direction qui s’occupent de la création des comptes Active Directory, de l’ouverture des boîtes aux lettres. En appoint, elles font appel à des sociétés de services qui leur assurent la mise en place de leurs applications métier, du fait qu’elles n’ont plus aucun informaticien interne !

Perspective  / Bill Gates Microsoft Microsoft Exchange Server Microsoft Office 365 Visual Basic 

Commentaires

Tout comme l’arrivée de l’informatique a supprimé des postes de secrétaires chargé(e)s de taper les courriers papier.
Et oui l’informatique évolue, les emplois aussi.
Nous sommes les premiers à nous moquer des majors de musique car ils n’ont pas su s’adapter, nous n’allons pas commencer à nous plaindre des évolutions de nos propres outils.
En plus quelle est réellement la valeur ajoutée d’un informaticien si c’est pour créer des comptes AD ?
Au final le choix du CESI pour Office 365 était il mauvais ? Pourquoi ? Juste car il a rendu moins utile un certains nombreux de personnes ?

@Simon

Le choix d’Office 365, c’est surtout des données stratégiques des entreprises françaises qui foutent le camp, des milliards d’euros qui ne sont pas imposés, des dizaines de milliers d’emplois qui pourraient être maintenus avec l’utilisation du libre. Bref, le choix d’Office 365, c’est surtout un révélateur de la bêtise humaine.

Quand le libre sera à la hauteur, on en reparlera. Je préfère utiliser une version non payée de MS Office avec un vieux bandeau rouge qui me demande de l’acheter, ou télécharger un logiciel qui va me l’activer accompagné d’un bon vieux virus que j’éliminerai plus tard, plutôt qu’utiliser cette horreur de libreoffice. J’ai rencontré beaucoup de gens dans mon cas… C’est dire s’il reste du chemin à faire !

@yrtuiop

Dans le cas présent, je ne parle pas de ça très précisément. Je parle de la nouvelle forme d’infogérance que constitue Microsoft désormais pour les entreprises.

Peux tu corriger la faute d’orthographe « Abattage 2 tt  »
Entre nous LOL
Dans tous les cas ça ne change pas le contenu qui est toujours intéressant.

@Alan

Les deux orthographes sont autorisées. Et, à vrai dire, ça m’a beaucoup amusé d’utiliser celle-là.

@yrtuiop
Quand le libre sera à la hauteur je ne veux pas ici relancer la guéguerre entre le libre et propriétaire, ceci étant dit nous avons été confronté un moment donné à faire le choix ou pas d’office 365, comme l’a si bien dit Denis, »Infogérence » le mot est laché est c’est bien là le problème. Nous avons pris la décision du libre. Après nous faisons aussi bien notre travail d’ingénieur sur du Libre que nous le faisions sur Office à la différence prêt que le libre offre d’autre avantages que n’offre pas Microsoft…. Dans l’aviation on a intégré Linux dans nos avions pas Microsoft cherchez l’erreur ;)
En vous souhaitant bonne continuation.

Je bosse dans une PME dans la santé. Je me battrai jusqu’au bout pour défendre mon boulot d’admin réseau et chef de projet et celui de mon collègue au helpdesk et développement. Voir les données de santé à caractère personnel de nos 800 patients sur un serveur Microsoft 365 NON MERCI.
Et voir une assistante créer les compte ad, exchange et skype…Beurk
Hôpital numérique nous protège encore avec l’obligation HDS des hébergeurs mais pour combien de temps ?

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)