Free est seul responsable des malheurs de ses abonnés.

Un juge de proximité de Dijon vient de condamner Free à dédommager 11 plaignants pour absence de dégroupage total. Le magistrat, dans sa grande sagesse, a considéré que le fournisseur d’accès ne pouvait pas se défausser sur France Télécom. Le juge a invoqué la responsabilité de plein droit. Cette notion a été récemment introduite dans le code de la consommation, par la loi de confiance sur l’économie numérique du 21 juin 2004. Free peut se porter en cassation. C’est assez mal barré pour l’opérateur.

Eh oui, c’est bien gentil de toujours taper sur l’opérateur historique. Mais il faut savoir endosser les vicissitudes de son propre marketing.

Informatique  /

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)