Brevet logiciel, la Commission remet ça !

Le parlement européen a déjà pris fait et cause contre le brevet logiciel. La Commission remet la question du brevet logiciel sur l’ouvrage. Par son attitude, elle remet, une nouvelle fois, en cause le vote des Européens et bafoue ce qu’il nous reste de démocratie. La réforme proposée par le Traité n’aurait, sur ce point, strictement rien changé. Pour en juger, il suffit, pour ceux qui ne l’ont pas lu, de le faire.

La Commission est l’anti-chambre de l’OMC. Son objectif est de faire appliquer de gré ou de force les directives de l’OMC relatives à la propriété intellectuelle (ADPIC) et les services (AGCS). Rappelons que Pascal Lamy, l’ancien commissaire à la concurrence de l’Europe, est aujourd’hui directeur de l’OMC. Cette consanguinité intellectuelle et le carriérisme ne sont pas de nature à défendre les intérêts des Européens. Je vais finir par croire que Chevènement et De Villiers ont raison !!! Alors, Messieurs, respectez-nous… respectez notre vote et nos représentants !

Source : Zdnet

Informatique  /

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)