Les ennuis juridiques de Google

Après la fraude aux clics autour des Adwords, les ennuis juridiques se prolongent dans l’hexagone. Vuitton a obtenu de Google 300 000 euros de dommages et intérêts lors du jugement en appel. Les Adwords constituent une distorsion grave de la concurrence et privilégie la loi du plus fort sur Internet, comme ailleurs. C’est au nom de l’exercice d’une concurrence libre et non faussée qu’il convient de faire pression pour la suppression à terme de ces dispositifs publicitaires.

C’est d’ailleurs à cause de conditions fiscales, sociales très éloignées de celles de nos pays européens que Maurice Allais, prix nobel de l’économie, penseur libéral, a appelé à voter NON au projet de traité constitutionnel européen. En antichambre de l’OMC, la commission européenne présidée tour à tour par Pascal Lamy et Mendelson a organisé la liquidation de la plupart de nos industries. Sans la PAC, cette gabegie collective qui subventionne l’activité agricole à bout de bras, l’agriculture française serait dans le même état. Pour l’Angleterre, c’est déjà fait.

Informatique  /

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)