Ubu au royaume de la formation

Ubu au royaume de la formationIl y a quelques années, un organisme bordelais m’avait contacté pour donner une formation à Dijon. Les stagiaires à former venaient de la région de Montpellier. Le responsable du centre de formation fit l’aller-retour Bordeaux-Dijon pour installer les deux machines utilisées lors de la formation. Avec un formateur normand, un installateur bordelais et deux stagiaires montpelliérains, le bilan carbone de l’opération fut particulièrement désastreux.

Trois intermédiaires… bientôt quatre ?

Hier matin, le responsable d’un organisme de formation m’a contacté pour le compte d’un sous-traitant d’un centre de formation – avec lequel je travaille par ailleurs – au sujet d’une formation VSphere. Trois intermédiaires entre le client final et le formateur, qui dit mieux ? Vendues entre  1000 et 1500  euros la journée, vous comprendrez pourquoi les formations sont devenues hors de prix pour le client final. Vous comprendrez aussi pourquoi les formateurs sont devenus le nouveau Lumpenprolétariat éclairé à la bougie chère à Georges de La Tour.

Un autre monde est possible !

J’ai récemment été contacté par une collectivité située en Loire-Atlantique pour une formation GLPI concernant trois salariés. J’ai vendu la formation à 650 euros/journée, incluant les frais de déplacement (carburant, péage, hébergement) à raison de 180 euros la journée. Cela représente un coût horaire par stagiaire de 31 euros.

Formations  /