Les vacances du père et du maire Denis

Ça y est, j’y suis. L’année se termine. J’avais hâte.

Cette année 2017-2018 sera marquée, sur le plan professionnel, par plusieurs constats.

Les vacances du père et du maire DenisIncompétence des « commerciaux » des organismes de formation qui ne comprennent plus rien à ce qu’ils vendent ! Certes, le problème n’est pas récent et la plupart de tous ces gugusses seraient bien meilleurs dans la vente de machines à laver. L’atomisation de la demande pousse à la définition de contenus dont près des 2/3 n’ont aucun intérêt social, du fait qu’ils ont récupéré à coups de copier/coller. Tant mieux pour ceux qui savent encore de quoi ils parlent !

Du coup, le client final – le stagiaire – fait son marché en parcourant les contenus proposés par les centres de formation, sans qu’il n’y comprenne grand chose, en général. Et quand on tombe sur quelqu’un qui y comprend quelque chose, il nous demande de lui décrocher la lune. Il veut alors des solutions, qui parfois n’existent pas, parce qu’un abruti notoire lui aura expliqué des fonctionnalités imaginaires.

Mon agenda pour la rentrée se remplit à vitesse grand V. Les problèmes d’activité que j’avais connus de 2009 à 2011 m’ont profondément marqué. Alors, après avoir arrêté l’action de SEO et de Community Management commencée en 2007 avec le CESI, j’ai fait un travail de référencement naturel relatif à mon activité dès septembre 2011. Et, à ce jeu, sachez que, oui, David peut encore l’emporter face à Goliath ! La généralisation des bloqueurs publicitaires auprès des utilisateurs nous aura été très salutaire. Je recommande d’ailleurs à nos marketeux d’arrêter de vendre des adwords : les annonces n’apparaissent plus dans les SERP des moteurs  des navigateurs des utilisateurs. ;+) 

De tout et de rien  / Community management Formation professionnelle Référencement naturel SEO 

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)