Ubuntu bascule vers snap !

Après avoir fini d’installer Ubuntu MATE 22.10, j’ai eu la bonne idée de désactiver les services en relation avec le gestionnaire de packages Snap.

systemtctl stop `systemctl|grep snapd|cut -d ' ' -f 3`
systemtctl disable `systemctl|grep snapd|cut -d ' ' -f 3`

Mal m’en prit. Sous la dernière version de la distribution Linux de Canonical, snap a remplacé, notamment pour Firefox, le gestionnaire de paquets historique de Debian, apt. Après avoir fait cette bêtise, je fus alors dans l’impossibilité de lancer Firefox, même après désinstallation et réinstallation.

Ubuntu bascule vers snap !

Désinstaller le paquet snap de firefox

Pour désinstaller proprement Firefox, cela revient à désinstaller snap tout simplement.

snap remove gtk-common-themes
snap remove snapd-desktop-integration
snap remove ubuntu-mate-welcome
snap remove software-boutique
snap remove firefox
snap remove gnome-3-38-2004
snap remove bare
snap remove core20
snap remove snapd
apt remove snapd*

Ajout des PPA de la Mozilla Team

Après cette désinstallation fructueuse, j’ai bien tenté en vain d’ajouter les PPA proposés par Mozilla. Or, la seule version de Firefox que je peux installer, c’est la version ESR.

add-apt-repository ppa:ubuntu-mozilla-security/ppa
add-apt-repository ppa:mozillateam/ppa
apt update

Quand je tente d’installer firefox, il me ramène inlassablement à la version snap de Firefox. Il m’est donc impossible d’installer une version actuelle du navigateur de la fondation Mozilla.

root@vmtutumate:~# apt install firefox
Lecture des listes de paquets... Fait
Construction de l'arbre des dépendances... Fait
Lecture des informations d'état... Fait 
Les paquets supplémentaires suivants seront installés : 
snapd squashfs-tools
Les NOUVEAUX paquets suivants seront installés :
firefox snapd squashfs-tools
0 mis à jour, 3 nouvellement installés, 0 à enlever et 137 non mis à jour.
Il est nécessaire de prendre 24,7 Mo dans les archives.
Après cette opération, 105 Mo d'espace disque supplémentaires seront utilisés.
Souhaitez-vous continuer ? [O/n]n

Conclusion

Après Unity, Netplan, Flatpack récemment, je pensais que Canonical avait compris. Si nous choisissons un système Linux, c’est pour être libre d’en faire ce que nous en voulons. Il faut arrêter de nous imposer des trucs aussi foireux.

Je vais donc arrêter de déployer Ubuntu sur les postes de travail pour retourner à ma distribution préférée pour les environnements serveur, Fedora, même si l’utilisation de EndeavourOS ou de openSUSE me tente plus que jamais.

Firefox /