mongoDB aurait-il du plomb dans l’aile ?

En 2019, Red Hat a décidé de retirer de ses dépôts mongoDB du fait du passage du moteur de bases de données sous licence SSPL. Ils n’y sont pas, non plus, sur Fedora 38. Depuis cette date, PostgreSQL et MariaDB offrent une meilleure prise en charge des fichiers JSON :

mongoDB aurait-il du plomb dans l'aile ?

Et puis, je suis tombé sur cet article d’un développeur sur Ubuntu LTS, qui a basculé de mongoDB vers PostgreSQL. Il y explique les raisons de l’abandon de la base NoSQL :

Dans cette liste, certains bogues semblent plutôt relever du système ou de la couche applicative. Il aurait fallu sans doute installer mongoDB à partir des dépôts de l’éditeur.

Je regardais sur le site DB-engines les « côtes de popularité » des moteurs de bases de données. De août 2021 à juin 2023, là où mongoDB a perdu 14.3%, PostgreSQL a progressé de 6.9%. En analysant les données fournies par le sites, les moteurs de bases de données relationnelles représentent près de 75% de la « popularité » des bases, en progression d’un peu moins 5% depuis février 2023.

PostgreSQL /