Du plomb dans l’aile pour MariaDB ?

MariaDB Corporation suite à sa fusions avec Angel Pond Holdings Corporation est devenue MariaDB PLC. Du fait de pertes historiques subies en 2022, l’entreprise a dû licencier en 2023 28% de ses effectifs. Du coup, elle a décidé d’arrêter MariaDB Xpand et MariaDB SkySQL, deux produits stratégiques. Les clients se sont alors tournés massivement vers la version communautaire du logiciel.

Sur les 19 membres composant le bureau de la fondation, 4 proviennent de l’entreprise  MariaDB PLC. L’éventuelle liquidation de l’entreprise risque d’entamer irrémédiablement la crédibilité du projet communautaire, toujours soutenu par Amazon, Acronis, Alibaba, Intel, IBM, Wikimédia notamment.

Depuis plusieurs années, j’avais indiqué que le projet MariaDB pédalait dans le yaourt, contrairement à son concurrent Open Source, PostgreSQL. La disparition de MariaDB PLC est de nature à nous inquiéter quant à la possibilité réelle d’évolutions à venir. Le moteur principal de MariaDB reste InnoDB, propriété de la société Oracle qui édite MySQL.

Les solutions concurrentes Open Source sont :

MariaDB /