60100 visites au mois de janvier !

Par       1 février 2013  - Catégorie(s): Web Analytics  Web Analytics

60100 visites au mois de janvier !Vous m’avez fait un beau cadeau d’anniversaire. J’ai pris le 21 janvier 49 printemps et près de 21 000 visiteurs uniques !


Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Télécharger gratuitement les produits Adobe !

Par       16 janvier 2013  - Catégorie(s): News  News

Adobe nous propose de télécharger gratuitement sa suite Creative Suite Stantard 2, ainsi que Acrobat Pro 8, GoLive CS2, InCopy CS2, Premiere Pro 2.0.


Tags: , , , , , , , , , ,

Télécharger Adobe Reader offline installer

Par       23 septembre 2012  - Catégorie(s): Informatique  Informatique

Download Adobe Reader offline installerQuelques liens fort utiles pour récupérer un installer offline de Adobe Reader !


Tags: , , ,

Informatique 2012 : semaines 7 et 8

Par       6 mars 2012  - Catégorie(s): News  News

Soeur Anne, je vous vois venir !Au menu de ces deux dernières semaines : l’algorithme de cryptage RSA sur la sellette, une panne mondiale pour le cloud de Microsoft, les anonymous qui veulent s’en prendre aux DNS mondiaux, Yslow sous licence BSD, Apache en version 2.4, Ksplice pour les mises à jour à chaud du noyau Linux sous Red Hat, Boot2Gecko, les spécialistes Linux demandés, le coût d’un PC, les CMs des candidats à la Présidentielle, 9% de télétravailleurs, le cloud qui fait peur, HP dans la tourmente, Adobe obligé de repenser sa stratégie, les logiciels à l’origine du stress au travail, un ordinateur entre 20 et 25 euros, IBM qui licencie, les brevets de Cuil rachetés par Google, les mollahs iraniens qui coupent Internet, Twitter qui se lie à Yandex, dépôts de plainte pour Google, la région Pays du Loire qui s’essaie au journalisme, Free qui gagne 400000 abonnés, deux licenciements Facebook cassés par la cour d’appel de Versailles.


Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Google Plus et Facebook, la chienlit au coeur de l’Internet !

Par       28 septembre 2011  - Catégorie(s): Navigateurs  Navigateurs

Je me demandais, il y a quelque temps, à quoi pouvait servir Google Plus. Eh bien, ça y est : j'ai enfin trouvé la réponse ! Les petits boutons signés Google qui trustent les sites et blogs de l'internet servent tout simplement à collecter les données liées à l'activité des internautes.

Le mécanisme est simple. La présence des boutons liés à l'exécution d'un script génère un cookie sur votre ordinateur, associé au domaine Google. Présent tout au long de votre session, à chaque fois que vous allez sur un autre site avec boutons, les données sont automatiquement croisées, même lorsque vous n'êtes plus connecté aux services de l'éditeur. C'est aussi ce que fait Facebook !

Pour visualiser cette collecte de données, je vous conseille sous Firefox d'installer l'extension Collusion. Elle vous permettra, je l'espère, de mieux comprendre le mécanisme !

Se prémunir contre la collecte des données

Google , Facebook le nouveau visage de votre grand frère !Le fait de nettoyer vos cookies à chaque fois que vous fermez votre navigateur n'y suffit plus. Il faut disposer d'outils un peu plus "puissants".

Sous Firefox, je vous recommande, en premier lieu, de décocher le "safebrowsing" qui utilise les serveurs anti-malware et anti-hameçonnage de Google. Chacune de vos requêtes est consignée sur les serveurs de l'éditeur. Dans Outils -> Options sous Windows ou Edition -> Préférences sous Linux, allez dans l'onglet Sécurité et décochez Bloquer les sites signalés comme étant... La navigation est moins sûre. Mais de nombreux antivirus vous protège beaucoup mieux contre ce type de risque !

Vous pouvez installer sur votre machine le logiciel Privoxy. Il est disponible sous Linux et sous Windows ! Ce logiciel permet de surfer anonymement sur un réseau d'ordinateurs, dont certains peuvent être soumis au Patriot Act . L'inconvénient est qu'il ralentit votre navigation et que des données confidentielles pourraient être collectées si vous accédez à des sites non sécurisés. Par défaut, il écoute sur le port 8118. Sous Firefox, vous devez donc configurer votre navigateur pour qu'il utilise un "proxy" local :  Outils -> Options sous Windows ou Edition -> Préférences sous Linux, Avancé -> Réseau ->Paramètres. L'installation de l'extension QuickProxy sous Firefox vous permettra d'activer ou de désactiver votre proxy au gré de votre navigation.

Le plus simple, tout de même, est de bloquer ce mécanisme de collecte de données, en amont. Avec l'installation de  Ghostery, disponible  sur tous les navigateurs, vous bénéficierez d'une "bonne" protection contre le mécanisme de collecte de données à partir des sites que vous visitez ! Vous pouvez aussi lui adjoindre un "CookieKiller" qui nettoiera à votre demande tous les cookies stockés sur votre machine.

Facebook, Google ne sont pas les seuls à collecter des données à l’insu de votre plein gré. Les lecteurs Flash d'Adobe et Silverlight de Microsoft, à chacune des vidéos que vous regardez, collectent des données personnelles à partir de ces gentils petits cookies. Sous Firefox, vous pouvez automatiquement les nettoyer avec BetterPrivacy.

Google, Facebook, Adobe et Microsoft sont des entreprises américaines. Elles sont donc soumises au Patriot Act. Tenez en bien compte dans l'ensemble de vos activités !

 Dsfc


Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Sécurité : vulnérabilités et injonctions paradoxales

Par       29 mai 2010  - Catégorie(s): Sécurité  Sécurité

La LEN du 21 juin 2004 interdit la publication de failles de sécurité alors que les éditeurs reconnaissent ne pas systématiquement les communiquer…


Tags: , , , , ,

Adobe Reader sous Ubuntu

Par       17 mars 2009  - Catégorie(s): Ubuntu  Ubuntu

Le site ne dispose toujours pas à ce jour du paquet Adobe Reader au format deb. Qu'à cela ne tienne ! Téléchargez le paquet rpm. Installez alien à partir de la ligne de commande par apt-get install alien ou par Synaptic ou Adept. Convertissez le paquet par alien --scripts nom_du_paquet_adobe_reader.rpm. Installez le paquet sous Ubuntu avec gdebi nom_du_paquet_adobe_reader.deb. Addendum (via Xavier) Ou bien, selon Xavier, vous cliquez ... pour obtenir votre deb. A la fois, je viens de faire l'essai et rien ne fonctionne !!!

 Dsfc


Tags: , ,

Native Client : Google veut s’affranchir du système d’exploitation ?

Par       14 décembre 2008  - Catégorie(s): Zoom Technique  Zoom Technique

Google Native Client : des applications natives dans votre navigateur web !Présenté à tort comme un autre Flash, Silverlight ou autre JavaFX, Native Client - un projet signé Google - est bien plus que cela.

Les limites du Javascript

Malgré les améliorations des moteurs Javascript rattachés aux navigateurs, ceux-ci n'exploitent que très partiellement la puissance des processeurs. Or, pour pouvoir pousser sa solution professionnelle d'une bureautique en mode 3/3, Google ne peut pas se satisfaire de la lenteur relative des navigateurs. L'adjonction d'un plugin à Firefox permettant le mode offline ne résout pas la difficulté.

My Web is rich. My Browser is poor.

Les clients riches tels que Flash peuvent, en partie  seulement, pallier ce déficit de puissance sans recourir à des lignes de code supplémentaires. Par ailleurs, sous l'effet de l'augmentation des débits, les pages chargent de plus en plus d'éléments visuels. Le temps de traitement en est alors considérablement alourdi, nous faisant parfois regretter le temps des modems RTC à 56 Kbits. Avec Native Client, l'objectif de Google est bel et bien de permettre l'exécution de code natif écrit en C/C++ à l'intérieur du navigateur. A mi-chemin entre compilation, framework et virtualisation d'applications, l'exécution du code s'affranchit de la plate-forme matérielle ainsi que du système d'exploitation au travers du plugin Native Client. Il est parfaitement envisageable que, dans un 2ième temps, la compilation du code source se fasse à la volée, même si l'opération risque, selon l'amplitude du projet, de prendre un temps considérable. Le choix du fonctionnement en mode plugin - très proche d'un ActiveX - permet toutefois le téléchargement du code compilé. C'est évidemment cette solution qui devrait être retenue.

Et la sécurité !

Le reproche qui est fait à la technologie ActiveX de Microsoft est d'être un vecteur de propagation des malware du fait qu'elle n'est pas isolée du système d'exploitation. Sous Internet Explorer, en mode administrateur, la protection par antivirus est bien souvent illusoire. Avec Native Client, nous sommes en train d'assister à un véritable renversement de l'histoire. Passé en mode Open Source, l'éditeur compte sur la communauté des développeurs pour résoudre ces menus problèmes.

Le syndrome du Titanic ?

Il faut que Google soit aujourd'hui bien sûr de lui-même pour tenter de défier les règles en matière de sécurité. Avec plus de 90% de parts de marché en terme de recherche sur Internet, Google cherche à pousser son avantage loin, très loin, trop loin peut-être. Pour l'heure, Native Client est incompatible avec Internet Explorer. Tout un symbole à l'image de ce projet pharaonique ! Crédit photo : Silicon.fr
Sources

 Dsfc


Tags: , , , ,