Linux : le choix de la CentOS pour les serveurs

CentOS CentOS est une distribution Linux de tout premier plan. Elle est le clone gratuit de la distribution Red Hat dont le support est payant. Or, sans support, pas de mise à jour notamment ! La version 5.5 de la CentOS est disponible depuis peu.

Un Linux peu gourmand...

Contrairement à Ubuntu, CentOS ne dispose pas des dernières versions des logiciels qui font le succès de Linux auprès des utilisateurs. Cette distribution est particulièrement adaptée à l'exécution de logiciels tels que les bases de données MySQL, PostgreSQL, le serveur web Apache et autres serveurs de messagerie tels que Postfix, les logiciels commerciaux Oracle et Domino. L'installation de base - sans interface graphique - prend un peu moins de 800 Mo d'espace disque et, après quelques menus réglages au niveau de services, la distribution consomme tout juste un peu plus de 13 Mo à partir de la ligne de commande.

Et aussi quelque peu rustique.

Là où Ubuntu propose la prise en charge en standard des partitions ntfs et ext4, CentOS ne dispose d'aucun paquet dans ses dépôts standards pour ces deux systèmes de fichiers. Du coup, si vous êtes intéressé-e par des paquets plus récents, vous devrez ajouter des dépôts qui ne sont pas pris en charge... à vos risques et périls !

Une distribution très professionnelle

Du fait de sa comptabilité totale avec Red Hat, CentOS fait partie des distributions à partir desquelles vous pouvez bénéficier du support des principaux éditeurs commerciaux. A titre d'exemple là-encore, Oracle 11g est "supporté" sur Asianux, Oracle Enterprise Linux, Red Hat et Suse. N'allez pas vous aventurer à installer Oracle sur d'autres distributions telles que Debian, Ubuntu, Mandriva, Gentoo ou Slackware ! Ce sont d'excellentes distributions. Mais elles ne vous permettraient pas de disposer du support de l'éditeur. Sur le site de la base de données MySQL devenue récemment la propriété d'Oracle, vous remarquerez que les deux distributions Linux pour lesquelles l'éditeur propose les paquets des dernières versions stables sont Red Hat et Suse uniquement. On peut le regretter. Deux exemples parmi d'autres qui illustrent l'intérêt de l'utilisation de cette distribution... incontournable pour tous ceux qui prétendent déployer des serveurs Linux en entreprise !

Dsfc Dsfc

Linux : le choix de la CentOS pour les serveurs
1 vote, 5.00 avg. rating (95% score)
Tags : , , , , , , , ,
Commentaires

Bonjour,

votre affirmation concernant le fait que CentOS beneficie du support des principaux éditeurs commerciaux est inexacte.
Ce qui est certifié et supporté par les constructeurs de matériels/périphérique, et les éditeurs de logiciels, c’est la distribution qui porte la trademark « Red Hat », et dont les packages binaires sont ceux qui ont été fournis par le service Red Hat Network et qui sont signés electroniquement par Red Hat aifn d’attester de leur origine.

La distribution centOS , au meme titre que d’autres distributions comme xOS, WhiteBox, yellowDog et autres, est a priori une sorte de clone ou fork de la distribution Red Hat Enterprise Linux, mais le fait que ces distributions ne portent pas la marque Red Hat,elles ne peuvent garantir la provenance et le contenu des packages fournis, et en consequence, l’ensemble des constructeurs et éditeurs de logiciels tiers ne supporteront pas leurs materiels et logiciels sur un autre environement que Red Hat Enterprise Linux , ou autres distribution dont la marque est specifiquement désigné.
Vous mentionnez bien que Oracle 11g est supporté sur Asianux, Oracle Enterprise Linux, Red Hat Enterprise Linux et Suse Linux Enteprise Server, et centOS et autres ne sont pas cités et donc non supportées par Oracle.
Ce qui veut dire que si vous ouvrés un ticket de support chez Oracle, vous n’aurez pas de support car vous etes dans un environement non certifié et supporté, et Oracle vous demandera de reproduire votre incident dans un environement officiellement supporté !
Il en sera de même si vous demandez du support a votre constructeur de materiel, de périphérique, et pour vos autrres logiciels commerciaux …
Comment imaginer un instant que l’on puisse beneficier de tant de valeur ajoutée sans avoir a rémunerer le travail generer par ces avantages ?

Il est important de connaitre la valeur ajoutée fournie par les editeurs de distributions commerciales Linux.
Pour Red Hat Enterprise Linux (comme pour les autres logiciel opensource Red Hat, Jboss, etc…), voici ci dessous les avantages et valeur des souscriptions Red Hat pour lequel il faut souscrire a un abonnement annuel pour CHAQUE ET TOUS systèmes installés et contenant du logiciel fournis et marqué par une trademark Red Hat .

Vous pourrez constaté qu’il est fourni bien plus que du code source ou binaire…et cela est associté uniquement au code qui possède la marque et dénomination Red Hat.

1 Développement Open Source et contributions au R&D:
Red Hat emploie un nombre important de développeurs qui participent activement à la communauté
Open Source. Par exemple, plus de 14 % du code du noyau Linux 2.6 a été écrit par des associés de
Red Hat dans le cadre du travail collaboratif de la communauté de développement du noyau Linux, ce qui
fait de Red Hat le premier contributeur ! Lorsque le client achète une souscription Red Hat, celle-ci inclut
également une contribution au développement des logiciels Open Source. En outre, les souscriptions
permettent à Red Hat de garder une avance technique pour la création de paquetage, la maintenance et
la prise en charge de ses logiciels.

2 Durée de vie longue et stabilité des versions:
Red Hat assure le suivi de chaque version majeure de ses produits pendant 7 ans à partir de la date
de disponibilité (GA) des logiciels Red Hat Enterprise Linux et pendant 5 ans pour les logiciels JBoss
Enterprise. Ainsi, le client peut continuer à bénéficier des services de support et de maintenance
pendant au moins 7 ans après la sortie d’une version majeure (et pendant 5 ans en ce qui concerne
JBoss Enterprise), ce qui lui évite de passer à une nouvelle version alors qu’il n’en a pas besoin.
Notez que Red Hat édite des versions majeures tous les 18 à 24 mois environ. Red Hat Enterprise Linux
fonctionne sur 5 architectures différentes (x86-32 bits, x86-64 bits, Itanium, Power, zSeries). En tout,
Red Hat prend en charge au même moment 4 versions principales de Red Hat Enterprise Linux sur 5
architectures différentes pendant 7 ans, et donc des correctifs logiciels et de sécurité pour 20 fichiers
binaires qui nécessitent souvent un backporting ou une réécriture complète pour une adaptation aux
versions précédentes ! De ce fait, les clients peuvent exécuter diverses versions sur des architectures
différentes tout en bénéficiant du même niveau de correctifs sur toutes les installations.
2.3 Certifications logicielles et matérielles:
La certification est une absolue nécessité dans un environnement informatique IT hétérogène ! Red Hat
déploie beaucoup d’efforts pour que ses logiciels soient certifiés sur tous les systèmes et logiciels
tiers existants. Si RHEL obtient une certification pour un système donné, cela signifie que Red Hat
prend officiellement en charge ses logiciels sur ce matériel, et inversement, que le constructeur assure
la compatibilité de ses systèmes pour les logiciels Red Hat. Si un logiciel qui n’est pas pris en charge
ni certifié par un constructeur est exécuté, et même avec un contrat de support pour le logiciel, le
constructeur n’assure aucune prise en charge pour un environnement non certifié. Il est alors nécessaire
d’installer un logiciel pris en charge et certifié par le constructeur ! À l’heure actuelle, Red Hat Enterprise
Linux est certifié pour plus de 2 000 systèmes, ce qui en fait le système Linux ayant obtenu le plus grand
nombre de certifications.
Il en est de même pour les éditeurs: ils adaptent et assurent la prise en charge de leurs logiciels pour
un nombre restreint d’environnements. Red Hat Enterprise Linux et JBoss Enterprise font partie des
logiciels ayant obtenu le plus grand nombre de certifications d’éditeurs tiers. En effet, RHEL est certifié
pour plus de 3 500 logiciels. Aucune autre distribution de Linux n’est autant prise en charge !!
Si un client exécute des logiciels Open Source non certifiés ou une édition issue directement de la
communauté, il courre le risque de ne pas bénéficier de support tant par les constructeurs que par les
éditeurs. De plus, si un client souscrit un contrat de support pour du matériel ou des logiciels, il n’en
tirera aucun avantage, car le système d’exploitation ou le middleware Java ne sera pas pris en charge !

4 Assurance Open Source:
Dans le cas de logiciels propriétaires, l’éditeur possède le code logiciel ou en détient les droits de
propriété intellectuelle et protège généralement ses clients contre les risques juridiques liés aux droits
de propriété intellectuelle du logiciel.
Dans le cas de notre modèle commercial, comme Red Hat ne détient pas les droits de propriété
intellectuelle des logiciels (ceux-ci étant Open Source et libres de droit), les utilisateurs sont exposés
aux risques liés aux droits de propriété intellectuelle. Le programme Assurance Open Source est
spécifiquement conçu pour protéger les clients Red Hat contre de tels risques.

Le programme Assurance Open Source garantit une protection contre les plaintes émanant d’éditeurs.
En bref (veuillez lire le programme complet, consultable à partir du lien ci-dessous), Red Hat peut
remplacer la partie du code qui enfreint la loi, modifier le logiciel pour qu’il n’enfreigne plus la loi ou
obtenir les droits nécessaires pour qu’un client puisse continuer à utiliser le logiciel sans interruption.
Ce programme a été étendu à l’automne dernier et inclut désormais une indemnisation IP, dont vous
trouverez les détails à partir du lien ci-dessous. Le programme étendu est destiné aux utilisateurs de
solutions Open Source Red Hat et est disponible en ligne à partir d’un compte utilisateur RHN. Lien vers
le contrat Assurance Open Source:
¬ http://www.redhat.com/legal/open_source_assurance_agreement.html

5 Maintenance et mises à jour logicielles:
Lorsqu’il souscrit un contrat pour un logiciel portant la marque Red Hat, un client bénéficie de tous
les services actifs disponibles sur Red Hat Network. Ce réseau permet aux clients non seulement de
télécharger le logiciel fourni par Red Hat et d’obtenir des mises à jour, correctifs (du logiciel et de
sécurité), améliorations, mais d’accéder à toutes les versions prises en charge du logiciel, y compris les
nouvelles versions majeures (il n’est pas nécessaire d’acheter une nouvelle souscription pour accéder
à une nouvelle version). En outre, Red Hat Network constitue un véritable outil de productivité qui
permet aux administrateurs systèmes de travailler de manière plus efficace et d’obtenir un meilleur TCO
lorsqu’ils combinent Red Hat Enterprise Linux avec RHN.

6 Support technique:
Dernier point et non le moindre, Red Hat propose également un support technique illimité couvrant tous
les produits de marque Red Hat faisant l’objet d’une souscription active.
L’assistance technique est fournie à distance au client. Elle couvre l’aide à l’installation, la configuration
et la résolution des problèmes.
Elle est disponible dans le monde entier, en plusieurs langues, par Internet et par téléphone, avec divers
niveaux de service en fonction du SLA (Service Level Agreement), jusqu’à 24h sur 24, 7j sur 7 avec un
délai de réponse d’une heure.
Une assistance aux développeurs est également disponible.
Vous trouverez des informations détaillées sur les formules de support technique et le
SLA aux adresses suivantes:
¬ http://www.redhat.com/support/policy/
Support technique:
¬ http://www.redhat.com/support/policy/soc/production/
SLA:
¬ http://www.redhat.com/support/policy/sla/production/

@Franz

Ce que vous dites est juste sur le papier concernant Oracle. J’ai d’ailleurs été prudent : « CentOS fait partie des distributions à partir desquelles vous pouvez bénéficier du support des principaux éditeurs commerciaux. » J’ai bien dit : « vous pouvez ».

Oracle propose désormais son propre Linux : Oracle Enterprise Linux.
-> http://oss.oracle.com/el5/docs/RELEASE-NOTES-U5-en.html

Merci de ce commentaire.

NB J’aurais pu dire aussi : choisissez la Suse. elle coûte bien moins chère que la Red Hat et Oracle prend en charge le support ! ;+)

Bonjour,
Je ne suis pas d’accord.
Red Hat est le leader des solutions GNU/Linux et donc dans le support avec le nombre de partenaire le plus élevé de toutes les distributions GNU/Linux.
Cent OS est vraiment le double de Red Hat mais sans le support, parfait pour le milieu associatif, étudiant, voir pour la pré-production, l’intégration et le développement pour porter en production sur une Red Hat si le budget le permet.

Cordialement

@internaute93

Je ne vois pas bien l’intérêt de payer le support Red Hat sachant que le choix de la Red Hat est avant tout d’exécuter des applications commerciales dont vous payez déjà le support. Le « tribut » Red Hat, c’est la double peine.

Je nuancerais toutefois mon propos : sans Red Hat, Centos n’existerait pas. ;+) Alors, merci à tous ceux qui veulent bien payer le support Red Hat.

sans read hat centos n’est rien

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


*