Emploi informatique : le miroir aux alouettes ?

La DARES - Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques - a publié une étude extrêmement intéressante sur l'emploi informatique de 1983 à 2008. Elle ébranle nos certitudes sur la réalité d'un secteur qui apparaît particulièrement en crise à la lecture des données fournies par le Ministère de l'Industrie !

L'emploi informatique stagne depuis 2004 !

Le secteur informatique, nouveau miroir aux alouettes ?De 1983 à 2008, l'emploi informatique est passé de 225000 à 517000 personnes, soit une croissance en rythme annuel de 3.53%. Mais, depuis 2004, où les effectifs du secteur s'élevaient à 502000 personnes, le taux de croissance en rythme annuel n'est plus que 0.98%. Du fait de la crise, avec l'augmentation du chômage observé depuis 3 ans, il est à parier qu'en 2011 le secteur informatique soit revenu à des niveaux d'emploi assez proche de ceux de 2002-2004 !

La progression de l'emploi qualifié

La panorama au vu des chiffres de l'étude ne donne pas une vision franchement dynamique du secteur informatique au cours des dernières années. Après le passage de l'an 2000, l'émergence de matériels informatiques de plus en plus jetables, l'accélération de la désindustrialisation de la France, la baisse du niveau d'emploi frappe principalement les métiers les moins qualifiés. De 1983 à 2008, le nombre d'ingénieurs a progressé de 50000 à 317000 personnes ! Le pourcentage d'ingénieurs (1) représentait en 2008 61.3%. Ils n'étaient que 22.2% en 1983 !!! Les diplômés de l'enseignement supérieur - tous types de métiers confondus - sont passés de 41500 à 242040, soit en pourcentage respectivement 18.4% en 1983 et 46.8% en 2008 du total des effectifs du secteur. Le nombre de bac+2 a légèrement progressé passant de 20.5% à 24.2% en 25 ans.

Une population vieillissante et masculine !

Contrairement à une idée reçue, de 1983 à 2008, la part des moins de 30 ans dans les métiers de l'informatique a fortement diminué passant de 41.5% à 26.2% du total de l'emploi ! La part des plus de 50 ans a, quant à elle, presque triplé, passant de 5.8% en 1983 à 14.8% en 2008. En 1983, les femmes dans le secteur informatique représentaient 31.1% du total. En 2008, alors que la propension des femmes dans l'emploi en France était de 47%, elles ne sont plus que 19.7% en informatique en 2008. Ce recul s'explique essentiellement par la progression de l'emploi qualifié. L'essentiel des opérateurs en 1983 était, en effet,  des opératrices.

Une bizarrerie : l'emploi non salarié !

L'étude de la DARES ne recense aucun emploi non salarié dans les métiers de l'informatique et de la télécommunication, alors qu'il était de 11% sur l'ensemble de la population active en 2008. C'est tout de même extrêmement surprenant, compte tenu de la présence effective de travailleurs non salariés dans ce secteur ! (1) Il s'agit de personnes ayant le statut d'ingénieur. Cela ne signifie pas qu'elles soient titulaires d'un diplôme de l'enseignement supérieur !   Source : le blog de l'Exia.Cesi

Dsfc Dsfc

Emploi informatique : le miroir aux alouettes ?
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)
Tags : , , , , , , , ,
Commentaires

[...] de l’ENSAE (l’Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Économique). Comment l’emploi informatique peut-il d’ailleurs se développer dans notre pays, alors que les représentants des SSII et [...]

[...] 22 octobre 2011, nous réalisions une synthèse de l’étude de la DARES (Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques) portant sur [...]

[...] informatique 2012. Alors que l’emploi stagne dans l’informatique française depuis 2004, la dépense informatique devrait, elle, continuer de progresser en 2012 au rythme de 3.7% en [...]

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


*