Choisir sa distribution Linux

J’ai souvent remarqué que le choix d’une distribution se faisait sur des critères bien peu objectifs : facilité d’installation, comportement d’imitation, graphisme. Je vous propose dans cette étude, sans doute, insuffisamment exhaustive, afin de vous faire le tour du « propriétaire ». Je persiste à croire que la connaissance de Linux n’est pas réductible à la connaissance d’une seule distribution. Il faut savoir les mettre en œuvre selon les circonstances, avec discernement en intégrant la culture de l’entreprise et les compétences des personnels chargés de la mise en œuvre.

A l’heure de l’arrivée assourdissante de Vista, la question de la migration du poste de travail vers Linux est encore plus d’actualité. Pour le poste de travail, mes distributions Linux préférées sont : Kubuntu, Mandriva, Debian pour les stations de travail, Debian, CentOS, OpenSuse et Gentoo pour les serveurs.

Le document n’a en aucun cas la prétention de fournir une information objective et exhaustive.

Les branches Linux

Une image Png qui illustre toutes les branches Linux. Je suis effaré… j’en connais à peine la moitié.

J’ai mis en lien celles que je ne connaissais pas.

La famille Red Hat

Sa grande force est de disposer d’installers très conviviaux et d’être prévue pour l’utilisation de logiciels commerciaux.

Sous Red Hat, Fedora, Centos, le gestionnaire de packages RPM est yum (en mode texte), yumex (en mode graphique). Sous Mandriva, urpmi (en mode texte) et smart (en mode graphique). Dans Mandriva 2007, vous disposez de rpmDrake2. Sous Suse, c’est YaST. Vous pouvez aussi utiliser smart.

La famille Debian

Sous les trois distributions, vous pouvez employer apt-get, dselect, aptitude en mode texte et synaptics, adept (merci Romain) en mode graphique.

Les inclassables

Les distributions « sources »

Gentoo emploie emerge en gestionnaire de packages. Pas de mode graphique. Quant à Slackware, il s’agit de pkgtool en mode texte et xpkgtool ou spkgtools en mode graphique. Sous Slackware, toujours, vous pouvez employer Slapt-get en mode texte ou Gsplat en mode graphique. Swaret est un outil de mise à jour de Slackware.

les forks

les distros sécurité

Routeurs

Les légères

Maintenance

LiveCd

En dehors de DyneBolic et de BackTrack, je ne vous cache pas le peu d’intérêt que je vois à l’emploi de ces distributions. Je n’ai peut-être pas tout compris. La virtualisation a, sans doute, limité l’intérêt de l’emploi de ce genre de produits à mes yeux.

Multimédia et graphisme

Communications

A noter dans les Unix gratuits

Les bureautiques

Les clusters

Un site pakistanais ainsi que les sites LiveCd List et DistroWatch pour avoir une liste exhaustive

Dsfc Dsfc

Choisir sa distribution Linux
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)
Tags :
Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


*