octobre 2010

Migrer vers Windows 7 : pourquoi faire ?

Par       18 octobre 2010  - Catégorie(s): Perspective  Perspective

Après le flop Windows Vista, Microsoft avait à cœur de redorer son blason avec Windows 7. Pour autant, les entreprises commencent à peine à migrer leur parc Windows XP vers Windows 7. Toutes ne le feront pas. Prudent, l'éditeur américain garantit les mises à jour de Windows XP jusqu'à juin 2014.

Premier obstacle : la crise et le parc

La crise économique qui a violemment secoué le monde en 2008 et en 2009 a contribué à freiner la demande de biens d'investissements et la dépense informatique en particulier. Or, pour exécuter Windows 7, Microsoft préconise, sur son site officiel, la configuration requise suivante : De nombreuses entreprises disposent encore d'un parc vétuste constitué pour l'essentiel de Pentium 3, de Pentium 4 , de matériels dépourvus de drivers sous Windows 7. Pour pouvoir exécuter Windows 7, les entreprises devront donc, en grande partie, renouveler leur parc ! En ont-elles aujourd'hui les moyens ? En ressentent-elles la nécessité compte tenu du peu d'évolution des applications métiers ? La migration vers Windows 7 exige de former les équipes et les utilisateurs. En période de crise, les budgets formation sont extrêmement sollicités et les marges de manœuvre sont extrêmement faibles

Développement des serveurs d'application

Avec Citrix et Terminal Server, les entreprises avaient déjà, en grande partie, transféré leurs applications des stations de travail vers les serveurs d'application. Accès Internet, client de messagerie, applications bureautique et applications métiers s'exécutent désormais en dehors de la station de travail soit en travers de serveurs locaux, soit au travers de serveurs hébergés ou loués aux éditeurs de logiciels. Plus sûr et plus simple à déployer ! Dans les grandes entreprises, le client léger se substitue de plus en plus à la station de travail. [caption id="" align="aligncenter" width="473" caption="Le Jack PC"]Le Jack PC[/caption]

Le recours massif à la virtualisation

La plupart des applications métiers continuent d'être conçues et maintenues pour des plates-formes XP/2003 Server 32 bits. La plupart d'entre elles s'exécutent sur les solutions de virtualisation de l'éditeur Vmware. Combien d'applications sont optimisées aujourd'hui pour les nouveaux systèmes de Microsoft et, tout particulièrement, pour le mode 64 bits ? Faire le choix de migrer vers Windows 7, c'est aussi pour les entreprises prendre le risque de se heurter à des problèmes potentiels de compatibilité.

L'émergence du cloud

Pour des applications de montage vidéo, de DAO, de PAO ou de retouches d'images, la station de travail équipée de Windows 7 garde évidemment tout son sens. Mais aujourd'hui, la plupart des applications que nous utilisons le sont en mode Web. Le développement de l'informatique mobile amène les éditeurs à se tourner vers des langages Web et les RIA. Windows 7 aura-t-il le même avenir que celui de Windows XP qui naquit le 25 octobre 2001 ?

 Dsfc


Tags: , , , , , , , , ,

La désinformation de Microsoft sur le logiciel libre

Par       18 octobre 2010  - Catégorie(s): News  News

C'est au moment où LibreOffice, un fork d'OpenOffice, vient d'apparaître que Microsoft a décidé de s'en prendre bêtement au logiciel libre et à OpenOffice en particulier. Hasard ou nécessité ?

La pérennité des projets Open Source en question ?

Microsoft évoque, avec le choix du logiciel libre, un risque de rupture d'approvisionnement par l'arrêt du développement des projets. Tous les projets Open Source majeurs que sont Apache, MySQL, PHP, Python, WordPress, Drupal, OpenOffice, Gimp, Firefox, Thunderbird, etc sont loin, bien loin de nous laisser cette sensation. A titre d'exemple, en 2007, Microsoft arrêtait le développement du logiciel Visual FoxPro.

Le support

Compte-tenu de l'accroissement du niveau des utilisateurs et d'interfaces graphiques bien plus simples à appréhender, une grande majorité d'entre nous sont aujourd'hui en capacité d'aller chercher les éléments d'informations complémentaires à l'utilisation de leurs logiciels sur Internet. Il faut aussi arrêter de prendre les utilisateurs pour des neuneus ! La communauté Open Source nous propose aujourd'hui des guides et des documentations qui nous permettent très largement de nous perfectionner. A titre d'exemple, vous pourrez aller jeter un œil sur ces deux sites très bien faits : Je n'ai rien trouvé en termes de documentation en français sur le site officiel de Microsoft relatif au logiciel Word. Pour migrer, il faut, la plupart du temps, payer une formation aux utilisateurs, là où des documentations  peuvent très bien faire l'affaire. Microsoft a un grand mérite : il fait marcher le "petit commerce" !

Les bogues

Inutile là-encore de faire de longs discours ! Il suffit juste d'aller sur le site du CERTA (Centre d'Expertise Gouvernemental de Réponse et de Traitement des Attaques informatiques) rattaché au 1er ministre. Pour l'essentiel, les failles de sécurité proviennent des éditeurs propriétaires. Sur les 10 alertes en cours, 2 provenant de Microsoft n'ont toujours fait l'objet d'aucune correction. L'une d'entre elles date de 2005. En matière de réactivité et de sécurité, l'éditeur sait vraiment de quoi il parle ! Les correctifs en provenance des projets OpenSource mettent beaucoup moins de temps avant d'être mis à disposition du grand public. La fondation Mozilla offre même 3000 dollars à celui qui aurait mis en évidence une faille de sécurité !

Productivité ?

Microsoft met en avant la productivité des utilisateurs à continuer d'employer les logiciels qu'ils ont toujours utilisés. Or, la complexité ergonomique et fonctionnelle mise en avant dans les versions récentes de Microsoft Office et l'incapacité pour les utilisateurs d'y retrouver les fonctionnalités des anciennes versions devraient inciter Microsoft à un peu de modestie. Il est plus facile de passer de Microsoft Office 2003 à OpenOffice.org 3.1 que de basculer sur la version 2007 ou 2010. Utilisatrice aguerrie de Microsoft Office 2003, ma femme n'aura jamais trouvé le moyen d'ouvrir un fichier sous Word 2007 ! Certes, elle est blonde.

Formats et macros

En matière de formats de documents, la période récente a surtout été marquée par l'avènement du format Pdf. Aujourd'hui, tous les logiciels - y compris la suite bureautique Microsoft Office 2010 - permettent de sauvegarder des documents au format PDF. La majorité des logiciels de traitement de texte sont également capables de reprendre les documents DOC, DOCX ou ODT. Il peut arriver, à la marge, que le document présente des petites différences de présentation. Pas de quoi fouetter un chat ! Concernant les macros, il faut aussi faire remarquer que Microsoft Office ne sait pas reprendre les macros de la suite OpenOffice.org. Précisons, par ailleurs, que la grande majeure partie des utilisateurs ne sont absolument pas concernés par ce genre de fonctionnalités.

Investir dans l'humain ou payer les logiciels Microsoft ?

Les propos de Microsoft sur la charge supplémentaire que ferait peser à une entreprise l'utilisation du logiciel libre est extrêmement caricaturale. La cadence effrénée de renouvellement de versions et l'inflation fonctionnelle engendrent des coûts importants en matière de formation et de renouvellement de matériels. Dans ce cadre, qu'une entreprise fasse le choix d'investir dans l'humain et la proximité plutôt de brûler ses budgets en achat d'obésiciels et de matériels énergivores pour utiliser 5% des fonctions des logiciels ne semble pas complètement irraisonné ! Il faut être fou pour, aujourd'hui, ne pas faire le choix de l'Open Source.

 Dsfc


Tags: , , , , , ,

Se former à la sécurité informatique

Par       14 octobre 2010  - Catégorie(s): Formation  Formation

L'informatique mobile, le développement des ordinateurs portables, l'augmentation des application utilisées dans des environnements ouverts nous posent la question de la mise en place d'une politique de sécurité efficace.

Vous former à la sécurité informatique

Objectifs

L’objet de cette formation est de donner aux participants les outils nécessaires à la mise en œuvre de leur politique de sécurité informatique.

Public / Pré-requis

Cette formation s'adresse à des techniciens réseaux, des responsables informatique et sécurité disposant de connaissances, compétences ou d'une expérience solide en terme de connaissances des réseaux Tcp/Ip et des systèmes d'exploitation Windows/Linux.

Durée

Contenu

Prix et tarifs : Voir la rubrique Formations

 Dsfc


Tags: , , , , , , , , , ,

Vous former à la veille

Par       6 octobre 2010  - Catégorie(s): Formation  Formation

Contrairement à une idée reçue, l'activité de veille ne se réduit pas à la recherche d'informations à partir du moteur de recherche proposé par Google. En 1 journée, vous apprendrez à construire votre propre système de veille en vous appuyant sur les moteurs, les services et les outils que nous vous présenterons.

Vous former à la veille

Objectifs

L’objet de cette formation est d'apprendre à construire sa veille.

Pré-requis

Aucun

Durée

Contenu

Prix et tarifs : Voir la rubrique Formations

 Dsfc


Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

Ressources sur Ubuntu

Par       3 octobre 2010  - Catégorie(s): Ubuntu  Ubuntu

Voici quelques sites susceptibles de vous intéresser au cas où vous seriez amenés à travailler autour de la distribution Linux, Ubuntu.

 Dsfc


Tags: , , , ,

Ressources sur le moteur de base de données relationnel Oracle

Par       3 octobre 2010  - Catégorie(s): Base de données  Base de données

Voilà les différents sites sur lesquels je m'appuie pur avoir de l'information technique quant le moteur de base de données relationnel Oracle !

Sites français

Site officiel

Site en anglais

 Dsfc


Tags: , , , , ,