avril 2009

Linux : désactiver fsck au boot

Par       26 avril 2009  - Catégorie(s): Linux  Linux

A chaque démarrage de ma Ubuntu (sur mon portable), j'ai droit étrangement à un fsck.

Astuce pour désactiver fsck au boot

Editez le fichier /etc/fstab et, au niveau de la sixième colonne, remplacez les 1 ou les 2 par 0.

Autres éclairages

 Dsfc


Tags: , , , ,

Migrer Ubuntu 8.10 vers 9.04 (Intrepid vers Jaunty)

Par       25 avril 2009  - Catégorie(s): Ubuntu  Ubuntu

Voici la procédure pur migrer votre Ubuntu/Kubuntu 8.10 (Intrepid) vers la nouvelle version 9.04 (jaunty). Comme à chaque fois, cela se passe très bien.


Tags: , , ,

Oracle rachète Sun !

Par       24 avril 2009  - Catégorie(s): Logiciel libre  Logiciel libre

C’est la fin d’un incroyable suspense. MySQL passe dans le giron d’Oracle.


Tags: , , , , , , , , , ,

Effet papillon : l’orage et le serveur Wins

Par       21 avril 2009  - Catégorie(s): Wins  Wins

Hier matin, je reçois un coup de fil de l'un de mes clients dont l'une des salariées se trouve dans l'impossibilité d'imprimer. Ce matin, une fois sur place, le directeur de l'établissement m'informe que certains fichiers sont lents à ouvrir. J'exécute la commande chkdsk sur le volume des données : chkdsk d: /f /r /x. Nous n'avons fait aucune opération de maintenance depuis 1 an sur les serveurs Windows 2003 qui exécutent les applications en mode Rdp via TSE. Ensuite, je fais un coup de contig : contig d:\*.* -s. Je redémarre le spooler. Rien n'y fait. J'apprends alors qu'un orage, la semaine dernière, a entraîné une coupure électrique qui a obligé à redémarrer le contrôleur de domaine qui fait office de Master Browser. Après ce redémarrage, l'autre serveur a été lui-aussi redémarré du fait de lenteurs inexpliquées. Et là, une intuition m'amène à regarder les serveurs Wins en réplique. En redémarrant, la 2e carte du serveur, qui fait office de Master Browser, s'est étrangement réactivée, Comme elle n'est pas connectée au réseau, elle s'est auto-attribuée une adresse ip en 169.x.x.x. Et c'est cette adresse qui s'est trouvée associer au Master Browser. Gloups !!! Mais la lenteur observée sous un logiciel tel que Word, malgré nos réglages, reste inexpliquée. Le serveur d'applications a comme imprimante par défaut une imprimante à laquelle nous ne pouvions pas nous connecter. En mettant comme imprimante par défaut l'une des lasers mise en réseau, l'ouverture des documents se fait alors instantanément.

 Dsfc


Tags: , , ,

Logiciels libres et Linux à Saverne le 25 avril

Par       21 avril 2009  - Catégorie(s): Install party  Install party

Bernard Schoenacker, Léo, Victor Bahl organisent le samedi 25 avril à Saverne une manifestation qui a pour but de réaliser des démonstration autour de Linux et des logiciels libres. Une install party vous sera également proposée.


Tags: , , ,

Après Windows XP, quel système sur les stations de travail ?

Par       20 avril 2009  - Catégorie(s): Windows  Windows

Y-a-t-il un avenir pour Windows après XP ? En France, à quelques rares exceptions, aucune entreprise n'a encore fait le choix d'équiper son parc de Windows Vista en dehors de quelques portables qui ne bénéficient plus des drivers sous Windows XP. Concernant Windows Server 2008, les problèmes de performance relatifs à la version 64 bits amènent les entreprises à déployer Exchange 2007 sur Windows 2003 Server 64 bits. Dans ce contexte, l'annonce, le 14 avril 2009, de la fin du support relatif à Windows XP nous amène à nous poser de très, très nombreuses questions sur le choix du système d'exploitation qui remplacera Windows XP. Il convient de préciser que, jusqu'en avril 2014, les entreprises pourront souscrire une extension de support. Seules les mises à jour relatives à la sécurité resteront gratuites. On ne peut pas reprocher à la firme de Redmond de tout faire pour pousser les entreprises à adopter Windows Vista. Pour preuve, dès le 1er juillet 2008, Microsoft a proposé l'Assurance Vista Entrepreneur. , une hotline gratuite à destination des entreprises de plus de 50 salariés dotées de Windows Vista Pro ou Ultimate. Malgré des efforts réels, il semble que le désamour envers Windows Vista ne faiblisse pas. Les agences gouvernementales de l'état du Texas seront, selon toute vraisemblance, interdites du nouvel OS de la firme de Redmond. Le sénateur Juan Hinojosa précise : "Nous rencontrons beaucoup de problèmes avec Vista. Il présente beaucoup de bugs, il consomme beaucoup de mémoire et il n'est pas compatible avec nos équipements. Vista est supposé être une mise à jour de XP qui est utilisé par les agences fédérales, mais ce n'est pas le cas." On ne peut être plus clair ! Conscient de la mauvaise image dont souffre Vista, Microsoft accélère son plan de sortie de Windows 7. La RC est attendue au mois de mai. Or, malgré le buzz sur la sortie prochaine et la qualité supposée de Windows 7, les entreprises aux Etats-Unis déclarent, à 83%, ne pas être intéressées par le nouveau système d'exploitation Microsoft dans l'année qui suivra sa sortie. L'éditeur a même dû concéder à HP la possibilité d'un downgrade de Windows 7 vers Windows XP. Reconnaissons que les innovations proposées par Windows 7 ne brillent pas par leur ambition même s'il convient de saluer la volonté de l'éditeur de s'orienter vers le Green IT. Avec Vista, il est vrai que Microsoft ne pouvait pas faire pire ! Côté Windows Server 2008, l'annonce par Steve Balmer de la mise à disposition d'un Windows Server 2008 "low cost" à 200 dollars (au lieu de 500 dollars pour la version standard) n'est pas un indicateur de bonne santé commerciale. Cette version devrait exclure le moteur de virtualisation Hyper-V. Du fait d'une consommation de ressources importante sous Windows Server 2008, il ne viendrait à l'esprit de personne ou presque, compte tenu de la qualité de l'offre concurrente, de mener un projet de virtualisation en s'appuyant sur Hyper-V. Pour autant, les concurrents de Microsoft ne prennent pas Windows 7 à la légère dont ils saluent les grandes qualités. La nouvelle version de Ubuntu devrait permettre le démarrage de votre ordinateur en quelques poignées de secondes. IDC pense que la crise et les tergiversations des utilisateurs devraient bénéficier à Linux. Rien de moins sûr : Linux ne décolle toujours pas au niveau des stations de travail, même si, côté serveurs, la progression est spectaculaire ! Le grand vainqueur de la pétole commerciale dans laquelle s'embourbe Microsoft est le Mac qui revient en force dans les entreprises américaines. Le développement et la qualité des technologies de virtualisation et d'émulation y sont sans doute pour quelque chose. Le choix de s'appuyer sur BSD aura, quant à lui, était décisif. L'évolution des entreprises vers le cloud computing, c'est-à-dire vers la location d'applications, amène de légitimes interrogations sur le fait de disposer d'un système d'exploitation aussi lourd et aussi onéreux que Windows Vista. Malgré un fort attachement des utilisateurs à la marque, la position de Microsoft semble aujourd'hui extrêmement fragilisée. Crédit photo : Spawnrider

 Dsfc


Tags: , , , , , , ,

Exporter la structure d’une base Mysql en XML

Par       16 avril 2009  - Catégorie(s): Php  Php

Comment exporter la structure d’une base Mysql en XML !


Tags: , , , , ,

Impact des réseaux sociaux sur l’Internet et la blogosphère

Par       11 avril 2009  - Catégorie(s): Réseaux sociaux  Réseaux sociaux

Live pour Microsoft et Orkut pour Google étaient destinés à mener la contre-offensive. Ils sembleraient que les deux géants de l'édition logicielle ne soient pas aujourd'hui en mesure de rivaliser face aux deux phénomènes que sont Twitter et Facebook. Les couloirs du Web 2.0 bruissent d'une rumeur de rachat de Twitter par Google ? Pour couper court, Twitter, dont personne ne comprend au juste le modèle économique, a très gentiment décliné l'offre et a annoncé la mise en place d'un service payant à destination des professionnels. Le succès de Twitter et de Facebook ne se dément d'ailleurs pas par les chiffres. Dans un billet récent, Mark Zuckerberg, co-fondateur de Facebook, vient d'annoncer 200 millions de membres actifs ! Selon Comscore, 1 internaute sur 4 aurait visité Facebook en février, soit 276 millions de visiteurs uniques. De son côté, Twitter revendique 6 millions de membres et une croissance de 900% en 2008. Comment expliquer cet engouement ? Le paradoxe des réseaux sociaux est qu'ils n'ont rien de social. Chacun y pousse sa vie - ou ses doubles vies - en parallèle à celles des autres sans qu'il y ait le moindre échange réel. Le réseau social est à la fois l'accompagnateur et le révélateur du mouvement d'atomisation de la société. Dans Facebook, vous créez ou adhérez à des groupes sans y réaliser la moindre "activité". Les membres des réseaux sociaux restent avant tout consommateurs - ou fans - sans apporter le moindre contenu en dehors de quelques banalités ou de liens assez convenus vers des sites à forte notoriété. Autrement dit, Facebook  buzze le buzz à l'image d'une chaîne d'information continue. Twitter, quant à lui, apparaît, au premier abord, fort différent. Il permet la mise en réseau de communautés dont les centres d'intérêt sont assez proches. Utilisé par des professionnels soucieux de montrer ce qu'ils font et non ce qu'ils sont, l'information poussée est extrêmement pertinente même si certains confondent encore Twitter et défouloir. Comme la plupart des liens utilisés dans Twitter  pointent vers des sites institutionnels ou d'information, cet autre réseau social contribue, là-encore, à renforcer la notoriété de ceux qui en ont déjà. Comme nous ne disposons pas d'un temps infini à consacrer à Internet, l'augmentation du temps passé sur les réseaux sociaux s'accompagne d'un recul de l'activité dans la blogosphère perceptible à la chute d'activité chez les consommateurs-commentateurs occupés qu'ils sont à vaquer dans les réseaux sociaux. Mais l'impact de l'utilisation massive des réseaux sociaux va bien au delà de la blogosphère. Le refus des avances de Google par les fondateurs de Twitter en dit long sur la foi qu'ils peuvent avoir en l'avenir. Contrairement à Facebook, Twitter dispose d'un moteur de recherche accessible à tous. Twitter et Facebook apparaissent - chacun dans des registres très différents et aussi complémentaires - les seuls à pouvoir contrer les velléités hégémoniques de Google sur la toile. Quelle peut-être aujourd'hui la réponse des autres poids lourds du net ?

 Dsfc


Tags: , , , , , , ,

Réseaux sociaux : sombres perspectives pour Microsoft

Par       11 avril 2009  - Catégorie(s): Réseaux sociaux  Réseaux sociaux

La volonté de chercher à imposer ses outils et ses technologies est en train de faire un tort considérable à Microsoft. Voulant tester il y a quelques instants le réseau social Live, j'ai très vite été arrêté par le fait qu'à la moindre opération, j'avais le message selon lequel mon navigateur n'était pas pris en charge. Il est vrai que je travaille sous Firefox 3.0.8 qui s'exécute à partir de Fedora 10 ! Impossible - ou presque - de disposer d'Internet Explorer sous Linux.

[caption id="attachment_1349" align="aligncenter" width="596" caption="Live de Microsoft : impossible sous Firefox"]Live de Microsoft : impossible sous Firefox[/caption] Que ce soit sur FaceBook ou sur MySpace ou encore sur Twitter, le problème ne se pose guère. Compte tenu du fait que Yahoo ne dispose au  jour d'aujourd'hui d'aucune technologie en terme de réseau social susceptible de concurrencer FaceBook, je ne vois pas, en dehors du moteur, ce qui pourrait intéresser Microsoft en rachetant Yahoo. Et puis, très vite, la volonté d'imposer ses technologies au reste du monde reprendrait le dessus et le rachat de Yahoo ne servirait à rien. Avant de racheter Yahoo, Microsoft doit faire d'autres choix et montrer sa réelle volonté d'ouverture. Le rachat de Twitter par Google serait un coup fatal porté à Yahoo et à Microsoft. A l'heure où Google est en train de cannibaliser le Web, nous avons plus que jamais besoin de toute la diversité que peuvent nous apporter et Yahoo et Microsoft... séparément.

 Dsfc


Tags: , , , , , , ,

Ovh : diminuer la taille des bases de données MySQL

Par       10 avril 2009  - Catégorie(s): Hébergement  Hébergement

OPTIMIZE TABLE, sous MySQL, permet la compression des bases de données MySQL.


Tags: , , ,